En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dario Villalba

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (San Sebastián 1939).

Étudiant à l'École des beaux-arts San Fernando de Madrid, il complète sa formation, au début des années 50, à l'université Harvard (Boston). Il vit aux États-Unis jusqu'en 1954 et se consacre à la peinture à partir de 1957. L'année suivante, il travaille à Paris dans l'atelier d'André Lhote.

L'œuvre personnelle de Villalba s'impose à partir des années 70 à travers des photographies noir et blanc de grand format qui représentent des personnages dans des attitudes et des comportements particulièrement expressifs et émotifs (Louisiana Museum au Danemark, 1975). On peut déceler dans ces œuvres réalistes l'influence du pop art. Son œuvre évolue après 1980, lorsqu'il commence à réaliser des collages dont la grande qualité graphique et picturale le place dans une tradition espagnole de la peinture matiériste et d'une expression violente qui confère à la fois à son œuvre son originalité et sa filiation historique (Espace baroque, 1986).

Alors que le M.E.A.C. de Madrid organise en 1970 une importante exposition de l'artiste, il reçoit en 1973 le premier prix international de la Biennale de São Paulo. Représenté par la galerie Mordo de Madrid, son œuvre a été exposé en Italie, à New York, Bâle, Cologne. Il a participé à de nombreuses expositions de groupe en Europe et aux États-Unis. Il est présent dans les musées des Beaux-Arts d'Ostende, de Genève (musée d'Art et d'Histoire), de Madrid (M.E.A.C.) et de Séville (musée d'Art contemporain).