En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vhutemas

(" vyschie khoudojestvenno-tekhnitcheskie masterskie ", en français " laboratoires artistiques et techniques supérieurs ")

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Cette école d'art, ouverte à Moscou de 1920 à 1926, peut être comparée au Bauhaus en Allemagne ; elle représente comme le Bauhaus une des premières tentatives de lier la création artistique au monde de la production industrielle : Vhutemas s'intéressait aux domaines artistiques (peinture, sculpture, architecture) et aux domaines industriels (art graphique, tissus, céramique, travail du bois et des métaux) et formait peintres, architectes et designers. Une grande importance était donnée à un cours didactique, obligatoire pour tous les élèves, sur les principes de l'union des sciences artistiques et techniques, sur l'étude de la construction des formes par rapport à la couleur, sur les principes de l'organisation spatiale, etc. ; cette étude devait servir de base à la formation d'artistes d'un type nouveau. Parmi les professeurs de Vhutemas, on compte des peintres qui poursuivaient les traditions de la peinture russe du xixe s. (A. Arkhipov, D. Kardovski) et des peintres qui participaient aux mouvements symboliste (P. Kouznetsov) et cézannien (I. Maschkov). Mais le rôle le plus important appartenait aux premiers constructivistes et aux designers comme A. Rodtchenko, V. Tatline, A. Vesnine, V. Stepanova, G. Kloucis, El. Lissitsky, D. Moor, L. Popova, qui élaborèrent toute une méthodologie de l'analyse esthétique et fonctionnelle de la production industrielle. Une place particulière est occupée par V. Favorski, le recteur de l'école (1923-1925), qui enseignait la théorie de la composition en relation avec les théories constructivistes. En 1926, Vhutemas prit le nom de Vhutein [" Vyschi Khoudojestvenno-Tekhnitcheski Institout "] (" Institut supérieur artistique et technique " ; l'école exista jusqu'à la fin de 1930), qui poursuivit au début les principes de l'enseignement de Vhutemas, mais peu à peu retourna aux méthodes traditionnelles d'enseignement, ce qui reflète la situation générale de la culture artistique soviétique des années 1930.