En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jules Veyrassat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1828  – id. 1893).

Paysagiste, il se spécialisa dans la représentation des cours de ferme, des campagnes paisibles, des calmes rivières animées de bacs, aux rives longées par des chevaux de halage (le Bac, 1861, musée de Lyon). Il renouvela peu son inspiration, et les redites abondent dans son œuvre. Il puisa ses thèmes et ses figures chez les peintres néerlandais et flamands du xviie s., auxquels il emprunta également une facture minutieuse et le goût des tonalités bistre. D'un voyage en Afrique du Nord, il rapporta des études, bien différentes, par lesquelles il se rapprocha de Fromentin (musée de Rouen).

Veyrassat est représenté dans de nombreux musées de province (Alençon, Bagnères-de-Bigorre, Béziers, Château-Gontier, Denain, Dijon [musée Magnin], Grenoble, La Roche-sur-Yon, Marseille, Narbonne, Pau, Pontoise, Reims, Valence).