En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Verkade

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Zaandam 1868  – Beuron 1946).

À Paris en 1891, il fréquenta le groupe des Nabis. Surnommé le " Nabi obéliscal ", il se lia avec Sérusier, dont il partagea les curiosités mystiques et les théories synthétistes (Cour de ferme au Pouldu, 1890-1894). Converti au catholicisme en 1892, il s'attacha à la mystique et à l'esthétique archaïsante du père Didier Lenz, entra au monastère bénédictin de Beuron (1894) et se consacra désormais à des décorations anonymes pour les monastères du mont Cassin, de Vienne et de Jérusalem. Il écrivit en 1920 le Tourment de Dieu, qui est un témoignage capital sur cette époque.