En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Emilio Vedova

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Venise 1919-id. 2006).

Autodidacte, il se lie au groupe Corrente. Dès ses premières œuvres, encore figuratives mais déjà marquées par une forte tendance expressionniste, Vedova parvient aux confins de l'Abstraction : l'Operaio (1942). En 1952, il fait partie du Gruppo degli Otto. La peinture gestuelle américaine — celle de Pollock en particulier — joue un rôle primordial dans sa conquête d'un langage abstrait fondé sur l'exaspération expressive des signes et sur le caractère dramatique immédiat d'une peinture presque monochrome, mais fortement contrastée en noirs et blancs (Europe, 1950, Venise, G. A. M. Ca'Pesaro). La peinture de Vedova, issue d'une nécessité de transcription directe de l'émotion de l'artiste comme d'un engagement moral et politique précis, est ainsi l'une des plus significatives de l'Expressionnisme abstrait. La " protestation " sociale va se trouver au centre de son inspiration à partir de 1952 (Cycle de la protestation, 1956) Il a eu l'occasion de collaborer avec le compositeur Luigi Nono (Intolérance 60) dans le cadre d'une tentative de " théâtre politique ". Dans les Plurimi (Pluraux), compositions-objets construits en plusieurs dimensions, le chromatisme, plus riche, et la complexité de l'ordonnance l'emportent sur le caractère synthétique des œuvres précédentes. Depuis 1960, l'aspect gestuel de sa facture s'est accentué et ses compositions sont devenues plus expressives et informelles, provoquant dans les années 80 un regain d'intérêt pour son œuvre de la part de la critique, ce dont témoigne l'exposition que le Stedelijk Van Abbemuseum d'Eindhoven lui a consacrée en 1982. D'autre part, Vedova a participé à la Biennale de Venise de 1948 ainsi qu'à celle de 1986 et aux manifestations internationales les plus importantes. Ses œuvres sont conservées dans les principaux musées d'art moderne italiens ainsi que dans ceux de Berlin, des Pays-Bas, de New York, de São Paulo et de Jérusalem.