En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gregorio Vardanega

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et sculpteur italien (Possagno 1923-Paris 2007).

Après des études à l'École des beaux-arts de Buenos Aires, il adhère au groupe Art concret en 1946 et oriente ses recherches vers le chromocinétisme, jeu coloré de formes en mouvement, conjugué à l'utilisation de matières transparentes (verre, Plexiglas). Vardanega participe aux expositions du groupe, dont les recherches, encouragées par l'action de Torrès-Garcia, se rattachent au courant de l'abstraction géométrique. Un séjour en Europe, en 1948-49, lui permet d'entrer en contact avec des artistes tels que Pevsner, Vantongerloo, Max Bill. En 1950, il expose dans la gal. parisienne Colette Allendy, puis participe à une exposition du groupe sud-américain M. A. D. I. De retour à Buenos Aires en 1957, il figure parmi les artistes non figuratifs argentins. En 1959, il s'installe à Paris et participe, en 1967, à l'exposition du M. A. M. de la Ville " Lumière et mouvement ". La gal. Denise René lui consacre de nombreuses expositions à partir de 1968. Mêlant couleur, lumière et mouvement, les œuvres de Vardanega se présentent comme de véritables architectures-sculptures (Éclair électronique, 1968 ; Tour orthogonale chromocinétique, 1970). Il se consacre également à la peinture (Espaces chromatiques, 1967-68). Vardanega est représenté au M. A. M. de la Ville de Paris et dans les musées de Buenos Aires.