En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lippo Vanni

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (actif à Sienne ; documenté de 1344 à 1375).

Représentatif des peintres siennois tout à la fois issus des Lorenzetti et marqués par l'élégante tradition de Simone Martini, il surpassa même son maître probable, Nicolo di Ser Sozzo, qui l'avait initié sans doute à l'art de l'enluminure.

Ses agencements sont amples et vigoureux, mais l'artiste s'exprime mieux dans les œuvres de petit format (la Madone et des saints, Metropolitan Museum ; Francfort, Städel. Inst. ; Baltimore, W. A. G. ; panneaux de prédelle avec le Calvaire au musée de Göttingen et la Dormition de la Vierge au musée d'Altenburg ; Crucifixion, Minneapolis Institute of Arts ; trois Saints dominicains, Vatican) que dans les peintures de plus grandes dimensions : Madone à l'Enfant, musée du Mans, Saint Pierre et Saint Paul, Paris, Saint-Louis-en-l'Île ; triptyque avec la Madone et saints et Histoires de sainte Aurea, 1358, Rome, église S. Domenico e Sisto, la Vierge et l'Enfant entourés de saints, polyptyque peint à fresque (Sienne, Pontifico Seminario). Vanni exécuta également de grandes décorations à fresque : Scènes de la vie de la Vierge, Saints et Vertus dans l'église S. Leonardo al Lago ; Victoire des Siennois à Val di Chiana, 1363, salle de la Mappemonde au Palais public de Sienne. Il fut aussi un fécond miniaturiste (Sienne, Opera del Duomo ; San Gimignano, Museo ; Casole d'Elsa, collégiale).