En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Béla Uitz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre hongrois (Timisoara 1887  – Budapest 1972).

Élève de K. Ferenczy à Budapest, Uitz réalisa en 1910 une série de fusains dont la conception monumentale et le modelé vigoureux influencèrent profondément les jeunes peintres hongrois de la génération suivante, en particulier Szönyl. Il fut un membre marquant des Activistes, groupés autour des périodiques A Tett (Action, 1915-16) et Ma (Aujourd'hui, 1916-1919), dirigés par son beau-frère Kassák. Son intérêt s'est porté, à cette époque, vers le dynamisme expressif de Nemes Lampérth.

Comme chez cet artiste, le dessin occupe une place importante dans son œuvre, où les encres de Chine de couleur, de grand format, sont traitées comme des peintures à l'huile (Vue de Városliget, Budapest, G. N. H.). À la suite de ses activités sous la République des Conseils, il fut contraint d'émigrer en 1920. Il vécut d'abord à Moscou jusqu'en 1922, puis à Vienne et à Paris ; en 1926, il obtint la nationalité soviétique et s'installa à Moscou. Ses albums d'eaux-fortes réalisées en Union soviétique annoncent l'œuvre graphique de Derkovits. Uitz est représenté à Budapest (G. N. H.) et à Moscou (musée Pouchkine).