En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fritz von Uhde

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Wolkenburg, Saxe,  1848  – Munich  1911).

Après avoir commencé des études à l'Académie de Dresde, Uhde fit une carrière militaire de 1867 à 1877. De 1877 à 1879, il résida à Munich et se consacra dès lors à la peinture. En 1879-80, il travailla à Paris chez le peintre hongrois Munkácsy et exposa ensuite régulièrement au Salon. Il se fixa ensuite à Munich.

Ses sujets de prédilection sont des tableaux de genre ou des scènes bibliques transposées dans l'ambiance réaliste et sentimentale de son époque, comme le Christ chez les paysans (1887, Paris, musée d'Orsay), Viens Seigneur Jésus, sois notre hôte (1885, musées de Berlin). Un peu misérabiliste, son art montre la condition des pauvres et célèbre la grandeur du labeur des champs (les Glaneurs, 1889, Munich, Neue Pin.) ; son art comporte des œuvres d'un naturalisme franc (Homme enfilant son manteau, 1885, Hanovre, Niedersächsisches Landesmuseum) et peut se rapprocher de celui de Lhermitte ou de Cazin en France, y compris par la technique claire, légère et pochée. Dans ses œuvres tardives, Uhde fut influencé par l'Impressionnisme (les Filles de l'artiste au jardin, 1906, Cologne, W. R. M.).