En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ugolino di Prete Ilario

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (documenté à Orvieto de 1357 à 1384  – v. 1404).

Les repeints qui ont défiguré les fresques de la chapelle del Corporale au dôme d'Orvieto, exécutées entre 1357 et 1364, rendent difficile l'étude de la formation et de l'évolution stylistique de ce peintre (pourtant, la restauration d'autres zones presque intactes, étrangement négligées jusqu'ici par la critique, pourrait fournir des indications intéressantes). L'art d'Ugolino apparaît dans toute sa maturité dans l'œuvre principale qui nous reste de cet artiste : la grande décoration du chœur du dôme d'Orvieto, exécutée entre 1370 et 1380 avec des aides, dont Cola Petruccioli et Andrea di Giovanni en particulier. Ugolino eut un rôle de chef d'école, car les peintres orviétans de la seconde moitié du trecento se formèrent tous en collaborant avec lui à l'exécution de fresques dont il était finalement le responsable. Le cycle du chœur d'Orvieto est caractérisé par une observation attentive des " incidents " de la vie quotidienne, unie à une recherche d'épisodes lumineux dans les costumes, dans les paysages, dans la couleur, tendant toujours aux registres clairs et lumineux. À l'église S. Giovenale (Orvieto) se trouvent aussi 4 tondi figurant les 4 Évangélistes, une Annonciation et une Adoration des bergers de sa main.