En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ugolino-Lorenzetti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre siennois (Sienne vers le deuxième quart du xive s. ).

Sous ce nom conventionnel, inventé par B. Berenson, ont été groupées des œuvres peintes à Sienne entre 1320 et 1360 et présentant des caractères communs, dérivés, d'une part, du style d'Ugolino di Nerio et, de l'autre, de celui de Pietro Lorenzetti. Certains critiques ont détaché de l'œuvre due à cette personnalité un groupe de tableaux qui reviendrait à un deuxième artiste, désigné sous le nom du Maestro d'Ovile (d'après la Madone des anges de l'église S. Pietro d'Ovile à Sienne). Selon M. Meiss, Ugolino-Lorenzetti devrait être identifié avec Bartolommeo Bulgarini (connu par des documents de 1345 à 1378 et auteur d'une tablette de Biccherna, de 1353, à l'Archivio di Stato de Sienne). Quelle que soit son identité, il est responsable d'un nombre assez important de retables et de petits panneaux d'excellente qualité. Un 1er groupe, sans doute le plus ancien, en rapport avec Ugolino, comprend notamment une Crucifixion de la fondation Berenson à Settignano (Florence), une Nativité au Fogg Art Museum de Cambridge (Mass.), un Polyptyque avec la Vierge et des Saints à l'église S. Croce de Florence, un Polyptyque avec la Vierge (Sienne, Opera del Duomo, provenant de l'église de Fogliano) et les Saints Ansanus et Galganus (Sienne, P. N.).

Un 2e groupe, davantage lié au style des Lorenzetti, comporte un polyptyque provenant de S. Cerbone de Lucques avec la Madone et des Saints partagés entre la N. G. de Washington, la P. N. de Lucques et la Gal. Capitoline de Rome, une Crucifixion au Louvre, l'Assomption et 2 Madones avec des anges à la P. N. de Sienne ainsi que le retable de S. Pietro d'Ovile.