En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frits Thaulow

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre norvégien (Christiania, Oslo, 1847 – Volendam 1906).

Il se forme à l’Académie des beaux-arts de Copenhague, de 1870 à 1872, sous la direction du peintre de marines C. F. Sörensen, et à Karlsruhe, de 1873 à 1875, avec le peintre Hans Gude. Il se rend à Paris, où il demeure jusqu’en 1880, et est fortement marqué par la peinture de plein air, notamment par l’impressionnisme (paysages, vues citadines) avec effets d’eau, fleuves ou ruisseaux, mais il reste surtout attaché au réalisme des écoles nordiques. Le meilleur de cette période lui fut inspiré par la ville côtière de Kragerö, au sud de la Norvège (1881-1882). En 1892, Thaulow revient en France, où il se spécialise dans l’interprétation idyllique de petites villes du Nord (Dieppe, Montreuil, Étaples, Camiers) en des toiles dont le coloris raffiné lui valut une faveur internationale. Il a également visité l’Italie (1885 et 1894), les États-Unis (1898), l’Espagne (1903) et la Hollande (1904-1906). Parmi ses œuvres, citons la Chute d’eau Haugsfoss (1883, Oslo, Ng), Hiver en Norvège (1886, musée d’Orsay) ; la Madeleine, Paris (1893, id.), la Nouvelle Fabrique à Lillehammer (Paris, Petit Palais). Une exposition a été consacrée à Thaulow (Paris, musée Rodin) en 1994.