En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

école de Tervueren

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Nom d’un groupe de paysagistes belges qui s’installèrent dans les années 1860-1870 à une vingtaine de kilomètres de Bruxelles, au village de Tervueren, dans la forêt de Soignes. En 1867, Boulenger prit contact à Paris avec les œuvres de l’école de Barbizon (notamment celles de Rousseau) et de Corot, et Coosemans, Asselberghs séjournèrent eux-mêmes en forêt de Fontainebleau et furent attentifs à la leçon de Rousseau. Tervueren, « Barbizon belge », fait effectivement transition entre une conception encore romantique du paysage et l’étude de plein air que ne prolonge aucun arrière-plan lyrique ou confidentiel.