En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ignatius Van der Stock

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur flamand (xviie s. ).

Il descend en ligne directe du peintre Vrancke Van der Stock. Élève de De Vadder et de J. Fouquières, il fut reçu franc maître dans la gilde de Saint-Luc à Bruxelles en 1660. Son nom fut découvert par Fierens-Gevaert sur un Jésus-Christ dans un paysage (1661, Bruxelles, collégiale de Sainte-Gudule). Jusque-là, on ne connaissait de lui que quelques estampes et un plan de la forêt de Soignes (Bruxelles, ministère de l'Agriculture). En 1922, Hulin de Loo retrouva sa signature sur un Paysage, daté de 1660, du Prado, et ses paysages gravés ont permis de compléter la liste de ses peintures ; ainsi lui a-t-on attribué par analogie de style 2 Paysages de Bruxelles (M. R. B. A.) et de Berlin. Il semble que l'artiste ait fortement subi l'influence de Jacques d'Arthois. Ignatius Van der Stock fut le maître du paysagiste bruxellois A. F. Boudewyns.