En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hendrick Van Steenwyck

dit le Jeune

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Francfort-sur-le-Main 1580  – Londres 1649).

Son père, Hendrick Van Steenwyck le Vieux (Overijss v. 1550 – Francfort-sur-le-Main 1603), fut élève de Jan de Vries et se fit le spécialiste, dans une manière précise et quelquefois sèche, d'intérieurs d'églises.

Tout comme son père, Hendrik, peignit de claires et précises architectures dans la lignée de Vredeman de Vries ; citons ses Intérieurs d'églises (Brunswick, Herzog Anton Ulrich-Museum ; Louvre), la Vue d'une place (1614, Mauritshuis), l'Office de nuit dans une église (musée de Caen), Jésus chez Marthe et Marie (1620, Louvre), un de ses plus séduisants chefs-d'œuvre par la délicatesse des architectures rendues dans des tons clairs et la finesse d'une exécution miniaturiste qui donne à ces inventions d'espace parfait et silencieux toute leur fascination poétique. Émigré avant 1617 à Londres, il s'y lia avec Van Dyck et y connut un certain succès. Apprécié du peintre, il collabora avec lui et c'est ainsi qu'il peignit les fonds d'architectures du double portrait de Charles Ier et Henriette d'Angleterre (Dresde, Gg).