En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Harmen Van Steenwyck

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Delft 1612  – ? Delft v. 1666).

Élève de David Bailly à Leyde entre 1628 et 1633, puis cité à Delft en 1644, il voyagea aux Indes en 1654-55. C'est un très fin spécialiste de natures mortes, surtout de Vanités, comme celles du Rijksmuseum (1652), de Leyde, de Niort, de Londres (N. G.), auxquelles il faut rattacher la belle suite de 5 Natures mortes de l'Ashmolean Museum d'Oxford, prises sous un éclairage précis et froid et disposées devant un fond gris clair. De telles Vanités, simples et intimes, aux dominantes grises et jaunes, sont à rapprocher de la production de Claesz et de Heda dans les années 1620-1630, et elles sont surtout typiques de cette " manière fine ", propre à la peinture de Leyde. Harmen Van Steenwyck eut un frère, Pieter, dont on connaît très peu de chose, si ce n'est que lui aussi fut élève de David Bailly à Leyde v. 1630 et qu'il peignit également des Vanités.