En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Antonio Galli, dit lo Spadarino

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Rome 1585  – avant 1653).

On sait très peu de la vie et de la carrière de ce peintre qui fait partie, avec Mao Salini, Saraceni et Gentileschi, de la première génération des suiveurs de Caravage. Il est documenté à Rome pour la première fois en 1597. Il travaille vers 1615 à la décoration du palais du Quirinal, avec Saraceni, Lanfranco et Tassi et peint, entre 1625 et 1633, le Miracle de sainte Valérie et de saint Martial pour Saint-Pierre de Rome, qui est sa seule œuvre documentée conservée (Vatican). Roberto Longhi reconstitua, autour de ce tableau, l'œuvre que l'on peut raisonnablement attribuer à Spadarino, notamment plusieurs versions de Sainte Françoise romaine avec un ange (Gênes, Gal. di Palazzo Rosso) et un Christ et les docteurs (Naples, Palazzo Reale).