En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Sloan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Lock Haven, Pennsylvanie, 1871  – Hanover, New Hampshire, 1951).

Comme Luks, Shinn et Glackens, Sloan commença par travailler comme illustrateur pour l'Inquirer et plus tard le Philadelphia Press. En 1892, il suivit les cours de Thomas Anshutz à la Pennsylvania Academy of Fine Arts et, la même année, fréquenta le cercle de Robert Henri. Vers cette époque, il imita de manière assez naïve la mise en page des estampes japonaises (Night on the Boardwalk, 1894, coll. part.). Il commença à peindre en 1897, mais, contrairement aux autres peintres qui allaient former le groupe des Huit, il ne travailla jamais en Europe. À bien des égards, cependant, son style paraît souvent plus évolué que celui de peintres qui, à la même époque, allèrent à Paris pour étudier — et se familiariser avec — les développements les plus récents de l'art moderne. Sloan acquit rapidement une certaine notoriété : en 1900, son œuvre était exposée au Carnegie Inst. de Pittsburgh et à l'Art Inst. de Chicago, et, en 1902, il exécuta sa plus célèbre série de gravures — des illustrations pour les romans de Paul de Kock. Il participa en 1908 à l'exposition des Huit, en 1910 à la première exposition des Independants et en 1913 à l'Armory Show. Il enseigna en 1916 à l'Art Students League et plus tard à l'Archipenko's Art School. Gottlieb, Newman, Calder et David Smith furent parmi ses élèves. De 1900 à 1925, son œuvre montre une certaine unité dans le choix des sujets, scènes de genre et paysages urbains, ainsi que dans son style, fait d'un mélange d'exécution rapide et fraîche et d'effets brillamment contrastés (East Entrance, City Hall Philadelphia, 1901, Columbus, Gal. of Fine Arts ; Hairdresser's Window, 1907, Hartford, Wadsworth Atheneum ; Six o' clock, Winter, 1912, Washington, Phillips Coll.). Elle devint par la suite plus inégale, avec cependant quelques créations originales, telles que Monument in the Plaza (1949, John Sloan Trust). Elle est largement représentée dans les principaux musées américains, surtout au Delaware Art Museum de Wilmington.