En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pieter Cornelisz Van Slingeland

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Leyde 1640  – id. 1691).

Élève de Dou, Slingeland travailla à Leyde, où il fut inscrit à la gilde de Saint-Luc en 1661, dont il fut le doyen en 1691. Il peignit des portraits (Autoportrait, 1656, Louvre ; la Famille Meerman, Louvre et musée de Saint-Omer ; Johannes Van Crombrugge, 1677, Rotterdam, B. V. B. ; Portrait d'un jeune homme et d'une jeune femme, 1678 ; Portrait d'homme, 1688, Rijksmuseum) et des scènes de genre, d'une facture très finie et typiquement leydoise (Ustensiles de cuisine, Louvre ; Femme cousant, 1688, musée de Karlsruhe), directement dérivés du style de Dou ; il fut maître de Jacob Van der Sluys.