En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Maria Sicilia

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Madrid 1954).

Étudiant à l'École des Beaux-Arts de Madrid de 1975 à 1979, il quitte l'Espagne pour s'installer à Paris en 1980. À une période où les galeries et la critique françaises sont attentives à la jeune création, il apparaît aux côtés de Barceló et de Campano, qui vivent également à Paris, comme l'un des représentants les plus significatifs de la peinture espagnole des années 80. Les premières images de Sicilia, traitées dans un style proche de la Bad Painting, comme les peintures d'objets réalisées en 1982, confirment son intérêt pour les nouveaux courants de la peinture figurative. Son travail s'organise par séries de peintures où se trouvent réunies des natures mortes ainsi que la représentation d'outils et d'ustensiles ménagers. Ces œuvres sont exposées aux " Ateliers " de l'ARC, musée de la Ville de Paris, et à la gal. Crousel-Hussenot en 1984. Au cours des années 1985 et 1986, il connaît une renommée internationale en France et à New York, où il séjourne pendant un hiver pour y préparer l'exposition personnelle que lui consacre la gal. Blum Helman. Les œuvres qui y sont présentées témoignent du renouvellement actif de son travail. Il inaugure une nouvelle série, intitulée " Fleur ", résultant plus d'un traitement abstrait du motif que d'un souci de réalisme. Sicilia, dont les peintures jusqu'en 1985 sont marquées par la liberté du geste, la violence de la couleur et la dynamique des tracés, s'oriente par la suite vers une recherche de la picturalité où dominent les questions de l'analyse des formes, de la structure du tableau et de la matérialité de la touche, renforcées par des techniques diverses (Sans Titre, 1993, aquarelle et cire sur bois).

Des expositions personnelles de son œuvre sont réalisées par le musée d'Art contemporain de Bordeaux (1987) et par le Palacio Velázquez de Madrid (1988). Il a reçu en 1989 le Prix national des arts plastiques et a représenté l'Espagne à l'Exposition internationale de Séville avec la série des Pesages.