En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raffaelo Sernesi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Florence 1838  – Bolzano 1866).

Il s'inscrit en 1856 à l'Académie de Florence et suit les cours d'Antonio Ciseri, mais se consacre essentiellement, jusqu'en 1859, à la gravure de médailles. Ses nombreux dessins témoignent de son intérêt pour l'art du quattrocento (Étude de costumes, Rome, G. A. M.). Parallèlement à l'Impressionnisme français, Fattori, Borrani, Lega et Sernesi découvrent, au cours de l'été 1861, la technique de la " macchia ", influencés surtout par les essais d'Ancona (Toits au soleil, 1861, Rome, G. A. M.). En 1862, lors d'une exposition à Florence, le groupe prend le nom de " Macchiaioli " (tachistes) et se réunit au café Michel-Ange pour parler des peintres de Barbizon (Hommes dans un bois, 1865). Sernesi peint dans la campagne avec Cabianca et séjourne en 1861 avec Borrani à San Marcello-Pistoiese (Pâturages en montagne, v. 1861-62). Caractère inquiet et idéaliste, il partage avec Signorini, son ami intime, les mêmes idéaux politiques et esthétiques. Très liés avec le Français Desboutin (futur ami des impressionnistes), les deux hommes résident souvent dans sa villa de l'Ombrellino à Bellosguardo (Collines florentines, 1865, Florence, G. A. M.). En 1863, Sernesi est reçu par le critique Diego Martelli à Castiglioncello (les Blés murs, 1863). L'année suivante, il expose à la " Promotrice " de Florence les toiles exécutées durant son séjour ; le Retour du marché (1860-1863) illustre le mieux la pleine maturité artistique de l'artiste, qui adhère alors avec passion à l'idée de libération de l'expression picturale par la recherche de l'émotion colorée immédiate (Il Lago Trasimeno, v. 1865). L'œuvre de Sernesi se trouve, en grande partie, à Florence (G. A. M.) et à Rome (G. A. M.).