En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Schüchlin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand .

Il est, après Bartolomäus Zeitblom, le peintre le plus important de la ville d'Ulm. Bien que son nom figure à plusieurs reprises dans les archives de la ville et que de nombreuses quittances indiquent qu'il possédait un atelier des plus productifs, on ne dispose que d'un petit nombre de témoignages de ses travaux, dont la plupart furent anéantis par les iconoclastes. Les seules œuvres qu'on lui attribue en toute certitude sont les volets du maître-autel de Tiefenbronn, daté de 1469 et signé. Ces panneaux sont influencés par l'art flamand, par Rogier Van der Weyden notamment. Des réminiscences de Wolgemut et de Pleydenwurff laissent supposer, d'autre part, que l'artiste avait travaillé dans un atelier de Nuremberg avant de se fixer à Ulm.

Quant à la grande fresque du Jugement dernier de la cathédrale d'Ulm, son mauvais état de conservation ne permet pas d'affirmer qu'elle est de Schüchlin. En revanche, l'artiste est sans conteste l'auteur d'un panneau qui se trouve à Prague (N. G.) et qui représente la Décapitation de sainte Barbe. Deux portraits, celui de l'architecte de la cathédrale d'Ulm, Moritz Ensinger (musée de Mayence), et un Double Portrait daté de 1479 (Munich, Bayerisches Nationalmuseum), semblent être également de sa main.