En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rudolf Schwarzkogler

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste autrichien (Vienne 1940  – id. 1969).

Du groupe des actionnistes viennois, il est celui qui a développé le langage corporel le plus poussé. Marqué par les travaux d'Arnulf Rainer et d'Yves Klein, il réalise à partir de 1963 des panneaux recouverts de pigments dans lesquels il introduit des éléments hétérogènes. Mais c'est à partir des actions qu'il a réalisées depuis 1964 que va s'affirmer sa puissance expressive. Il crée des images fortes en jouant de la provocation et de la symbolique, dont il a su auparavant évacuer toute théâtralité. Se servant de son corps comme matériel plastique, sur lequel il a simulé des concepts, des fantasmes ou des actes sexuels, il n'a jamais recouru à la blessure, comme l'affirmait une légende habilement entretenue (Action avec le corps, 1967). La retenue et la charge mentale qu'il développe dans ses actions annoncent sur certains points l'œuvre de Gina Pane. En collaboration avec Günter Brus et Otto Muehl, il a tourné deux films en 1969 (Satisfaction, Simultan). Bien que disparu prématurément, il a pris part à un bon nombre d'actions au sein du groupe viennois. Son œuvre a été présenté en 1970 à Vienne (gal. Nächst St Stephan), en 1976 à Innsbruck (gal. Krinsinger), et en 1992 (Vienne, Museum Moderner Kunst).