En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Floris Gerritsz Van Schooten

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais ( ? v. 1590, actif à Haarlem de 1612 à 1655).

On connaît très peu de chose sur sa vie, si ce n'est qu'il fut doyen de la gilde de Saint-Luc de Haarlem en 1639. Il peignit des scènes de Marchés et des Intérieurs de cuisine dans la tradition de P. Aertsen et de J. Beuckelaer (Haarlem, musée Frans Hals ; Copenhague, S. M. f. K. ; Brunswick, Herzog Anton Ulrich-Museum ; Dresde, Gg), et quelques curieux tableaux où la nature morte occupe tout le premier plan tandis qu'une scène religieuse est reléguée au fond de la composition : le Repas d'Emmaüs (Rijksmuseum). À la fin de sa carrière, il peignit aussi quelques Natures mortes de fruits (Otterlo, Kröller-Müller), mais il fut surtout connu pour ses très nombreux Déjeuners (Louvre ; musées de Riom, d'Anvers, de Glasgow, de Haarlem, de Hambourg, d'Otterlo ; Munich, Alte Pin. ; Bruxelles, M. R. B. A.), dérivés de Floris Van Dyck et de Nicolaes Gillis. Son art, le plus souvent d'un caractère " archaïsant " et austère proche de Clara Peeters et d'Osias Beert (objets volontairement simples, contrastes accentués, rigidité de la composition), évolua toutefois au contact de Willem Claesz Heda, et surtout de Claesz, vers une certaine " monochromie " reposant sur des accords de bruns et de gris. Il signait du monogramme F. V. S.