En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Schoonhoven

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Delft 1914-id. 1994).

Après ses études à l'Académie des beaux-arts de La Haye de 1930 à 1934, les premiers travaux de Jan Schoonhoven le montrent influencé par la peinture expressionniste allemande. De 1940 à 1950, il va s'exprimer dans le style de Paul Klee puis, tandis qu'il entre en 1946 comme fonctionnaire au service des Postes néerlandaises, où il restera jusqu'en 1979, son évolution le conduit vers la peinture de l'école de Paris et le paysagisme abstrait. À partir de 1957, il pratique un tachisme particulièrement radical, qui lui fait acquérir à ce moment une véritable originalité dans le panorama de l'art néerlandais. En 1957, il fonde avec Armando Jan Henderikse et Henk Peeters le Groupe informel néerlandais. Il crée alors ses premiers reliefs, sortes d'excroissances de matière organique constituées d'arêtes et de cavités qui sont réalisées en papier mâché (Abraham, 1958, La Haye, Gemeentemuseum). En 1960, il fonde avec les mêmes artistes le groupe Nul, dont les préoccupations sont proches du groupe Zero en Allemagne et s'appuient sur l'évidence du fait plastique et l'évacuation de toute signification dans la peinture. Schoonhoven réalise alors ses premiers reliefs sériels, constitués d'une trame régulière en relief, en papier mâché et peints en blanc : il n'y a ni composition, ni motif, ni couleur dans ces œuvres, dont l'artiste poursuit la veine jusqu'en 1981. L'année suivante, il exécute plusieurs reliefs en forme de tuiles plates soulevées, qui sont réalisées en carton peint, puis s'arrête de travailler en 1985, sans cesser toutefois de pratiquer le dessin.

Jan Schoonhoven, l'un des artistes les plus importants des années 1960 aux Pays-Bas, est particulièrement bien représenté dans les musées néerlandais (Amsterdam, Stedelijk Museum) et allemands, ainsi qu'au musée de Grenoble, où il a eu en 1988 sa première exposition organisée par une institution française. Les reliefs et dessins de Schoonhoven (1955-1991) ont été présentés à Maastricht (Bonnefantemuseum) en 1996.