En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oskar Schlemmer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, sculpteur et metteur en scène allemand (Stuttgart 1888  – Baden-Baden 1943).

Après un court apprentissage dans un atelier de marqueterie (1903-1905), il entre à l'école des arts et métiers de Stuttgart, où il se lie avec Otto Meyer-Amden et Willi Baumeister avant de suivre les cours de Christian Landenberger et de Hoelzel à l'Académie. La découverte de Cézanne et surtout de Seurat à Berlin en 1911 oriente alors son développement de façon décisive. Appelé en 1921 au Bauhaus par Walter Gropius, il y dirige l'atelier de sculpture sur pierre, celui de peinture murale, puis l'atelier de théâtre de 1923 à 1929. Professeur à l'Académie de Breslau en 1929, puis à l'École des beaux-arts de Berlin en 1932, il est révoqué comme artiste " dégénéré " l'année suivante par les nazis. Travaillant alors en solitaire, puis dans une fabrique de laque, il se retire jusqu'à sa mort en Allemagne méridionale.

Rattaché aux courants postimpressionnistes au début de sa carrière, Schlemmer, par l'intérêt qu'il porte aux problèmes scéniques, évolue rapidement à travers une phase cubiste (Maisons, crayon et aquarelle, 1912) vers un style proche de l'Abstraction qui réduit les formes à des figures géométriques simples et qui tend à la peinture murale (Danseuse, 1922-23 ; Convives, 1923). L'objet essentiel de son art est le problème de la figuration des anatomies dans l'espace ou, selon son expression, celui des " propriétés plastiques de l'homme " dans ses poses élémentaires, " hiéroglyphiques " : les stations verticale, horizontale, assise, la marche (Römisches, 1925, musée de Bâle ; l'Entrée du stade, 1930, Stuttgart, Staatsgal.). Ses figures se réduisent à des silhouettes schématisées, et la composition s'ordonne selon un jeu de contrastes purement géométrique, fondé sur les caractères sculpturaux des sujets et leurs rapports dans l'espace (l'Escalier du Bauhaus, 1932, New York, M. O. M. A. ; Scène héroïque, 1936, Stuttgart, coll. Tut Schlemmer). Son style évoluera ensuite vers des compositions faites de notations moins nettes, mais plus atmosphériques et psychologiques (le Dessinateur, 1942 ; série des Fenêtres, 1942). Il a réalisé d'importantes compositions murales (pour le Bauhaus de Weimar, le Folkwang Museum d'Essen, 1928-1930, et la maison du Dr Rabe à Zwenkau, construite par Adolf Rading en 1930-1931), Schlemmer a réalisé de très nombreux décors et costumes de théâtre et d'opéra. Il est aussi l'un des plus grands créateurs du ballet contemporain où la conception de l'espace, du mouvement, du décor et des costumes, issue de ses réflexions sur la peinture et qu'il a expérimentée au Bauhaus a révolutionné cet art de la scène (le Ballet triadique, 1922 ; la Danse des bâtons, 1927). Oskar Schlemmer a d'autre part publié de nombreux écrits qui sont le fruit et le résultat de son enseignement et de ses théories sur l'art du ballet (Die Bühne in Bauhaus, Munich, 1925). L'artiste est représenté dans les musées de Bâle, de Breslau, de Dessau, d'Essen, de Hanovre, de Duisburg, de Cologne, de Francfort, de Munich, de Sarrebruck, de Stuttgart et de New York (M. O. M. A.). Une exposition lui a été consacrée (Madrid, Centro de Arte Reina Sofia) en 1996-1997.