En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cornelis Symonsz Van der Schalcke

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Haarlem 1611  – id. 1671).

Sacristain de Saint-Bavon à Haarlem, membre du corps des archers de Saint-Georges (il figure sur le tableau de Frans Hals de 1639), il s'adonna également à la peinture entre 1640 et 1664, se spécialisant dans le paysage, où il subit l'influence de son compatriote Adriaen Van Ostade. Comme ce dernier — indirecte conséquence du passage de Brouwer à Haarlem et signe du rembranisme alors à la mode —, il affectionne les nocturnes : Porc écorché au clair de lune (1644, Mauritshuis). Ses plus beaux paysages — sa production datée connue remonte à 1640 — sont des vues de dunes boisées traitées en frottis brun doré sous une chaude lumière et avec une sorte de tension expressionniste qui révèle la connaissance de Rembrandt. À cette influence s'ajoute plus tard la leçon traditionnelle de Molyn, Van Goyen et enfin de Van Ruisdael, dont Schalcke en d'autres occasions se montre fort proche (dessin de 1660, Paris, Inst. néerlandais). Comme bons exemples de l'art un peu méconnu de Schalcke, on citera le Paysage (1645) de la coll. Bok à Philadelphie, qui a été décrit comme son chef-d'œuvre, le Paysage très voisin, jadis attribué à Brouwer, du Louvre et la Vue de dunes (1652) des musées de Berlin.