En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Martin Schaffner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Ulm 1477/78  – id. 1546/1549).

Dernier représentant de la tradition ulmoise, Schaffner, dont l'œuvre est vaste, subit l'attraction de B. Zeitblom, avant de se rallier à l'esthétique nouvelle de Dürer. Contemporain de Schaufelein, à qui il emprunte une certaine amabilité et des dons de conteur (Adoration des mages, musée de Nuremberg), il lui est supérieur par ses recherches des effets décoratifs et sa traduction de l'espace (Retable des augustins de Wattenhausen, 1523-24, Munich, Alte Pin.). Artiste éclectique, nourri des leçons italienne et flamande (Retable Hutz, maître-autel de la cathédrale d'Ulm, 1521), il fait preuve dans ses portraits d'un réalisme sincère et parfois pathétique (Eitel Hans Besserer I von Schnürpflingen, 1529-30, Munich, Alte Pin.) et d'un sens raffiné des couleurs dû sans doute à son origine souabe et à des contacts avec les peintres d'Augsbourg.