En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cristoforo Scacco

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Vérone  – connu à Naples, en Campanie et dans le Latium de 1493 à 1500).

Il se forma probablement entre 1485 et 1490, dans l'ambiance d'une culture vénéto-lombarde. Sur les bases stylistiques des constructions géométriques de Bramante, il développa des suggestions de Mantegna et du jeune Bramantino. Les caractères de cette formation sont évidents dans les premières œuvres qui nous sont parvenues (Madone, Londres, coll. part. ; Saint Jean-Baptiste, Avignon, Petit Palais). Sur cet éclectisme se greffe l'enseignement plastique qu'offre alors Melozzo dans sa période romaine. Il s'y ajoute encore l'influence d'Antoniazzo dans sa dernière phase d'activité, qui accuse son style le moins vigoureux.

La production connue de Scacco va de 1493 (date du polyptyque de Pente, auj. à Naples, Capodimonte) à 1500 (date du polyptyque du musée de Capoue). Elle comprend les triptyques au dôme de Fondi et à l'église S. Giovanni Battista à Monte S. Biagio, une Annonciation à l'église de l'Annunziata de Nola, un triptyque provenant de Piedimonte d'Aliffe dans la coll. Cini de Venise, deux triptyques à Naples (Capodimonte) et un Saint Michel à l'église S. Pietro in Vincoli de Salerne. Cette œuvre, en dépit de sa réalisation dans une atmosphère étroitement provinciale — Fondi, Monte S. Biagio, Nola —, est d'un grand intérêt pour la connaissance du courant qui, de la fin du xve s. au début du xvie, s'étendit aux Flandres, à la France et à l'Espagne avec un retentissement particulièrement significatif dans toute la péninsule Ibérique.