En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Santvoort

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Famille de peintres néerlandais.

Les 3 frères sont fils de Dirck Pietersz Bontepaert, petits-fils de Pieter Aertsen et arrière-petits-fils de Pieter Pietersz.

Abraham Dircksz Van Santvoort, graveur et éditeur (v. 1624 – Chaam 1669) , cité en 1639 à Bruxelles et en 1644 à Amsterdam. Il grava surtout des sujets historiques ; il travailla à Breda de 1648 à 1653.

Dirck Dircksz Santvoort, dit Bontepaert, peintre (Amsterdam 1610/11 – id. 1680). Élève de son père, puis peut-être de Rembrandt, il fut maître à la gilde de Saint-Luc d'Amsterdam en 1636, puis inspecteur en 1658, et peignit quelques scènes religieuses : les Pèlerins d'Emmaüs (1633, Louvre), directement dérivés de l'art de son maître. Mais il peignit surtout des portraits, remarquables par leur sobriété et leur simplicité d'un charme quelque peu archaïque. Tout à fait à l'opposé de la leçon de Hals et de Rembrandt, citons Jeune Berger jouant de la flûte (1632, Rotterdam, B. V. B.), Portrait de petite fille (Londres, N. G.), portraits de Frederik Dircksz Alewijn et d'Agatha Geelvinck (1640), de Martinus (1644) et de Clara Alewijn, de Deux Régentes et deux directrices du Spinhuis d'Amsterdam (1638, Rijksmuseum) et enfin Portrait d'homme et Portrait de femme (1640, Mauristhuis). Très précoce, sa première œuvre connue, un Portrait d'enfant, est datée de 1519.

Pieter Dircksz Van Santvoort, dit Bontepaert, peintre (Amsterdam v. 1603 – id. 1635). Uniquement paysagiste, il s'approcha du style d'un Van de Velde, tout en anticipant sur celui d'un Molyn : Paysage avec ferme (1625, musées de Berlin), Paysage d'hiver (Haarlem, musée Frans Hals).