En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Sandby

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Aquarelliste britannique (Nottingham 1725/26  – Londres 1809).

Il arriva à Londres en 1741 pour occuper avec son frère Thomas (1721-1798), un emploi de topographe au Drawing Office de la Tour de Londres. Il fit partie des hommes maintenus en Écosse après la révolte jacobite de 1745 et il y travailla jusqu'en 1751 comme dessinateur de l'Ordnance Survey of the Highlands. De retour en 1752, il vécut soit à Londres, soit à Windsor Great Park, avec son frère, qui s'était spécialisé dans le relevé d'architecture. Il devint membre fondateur de la Royal Academy en 1768 et obtint, la même année, la charge de premier professeur de dessin à l'école militaire de Woolwich. Il fit, après 1770, plusieurs voyages au pays de Galles en compagnie de sir Joseph Banks. Sandby inaugura la technique de l'aquatinte en Angleterre (12 Vues du Pays de Galles, à l'aquatinte, 1775) et utilisa l'un des premiers le pinceau pour l'aquarelle. Il employa également la gouache seule ou associée dans la même feuille à l'aquarelle. Il fut sans doute le premier aquarelliste à regarder la nature sans parti pris, s'efforçant de rendre le spectacle qu'il avait sous les yeux tel qu'il lui apparaissait. Il allia la tradition topographique britannique à une vision plus véridique et à un sentiment plus " romantique ". Il est bien représenté à Londres (British Museum) et à Windsor Castle, dont il a laissé de nombreuses vues. Des expositions Thomas et Paul Sandby ont été présentées aux États-Unis (Dallas, Portland, Memphis) et en Grande-Bretagne (Manchester) en 1996.