En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pieter Rysbrack

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand .

Maître à Anvers en 1673, Pieter Rysbrack se rendit à Londres en 1675, puis à Paris ; rentré à Anvers en 1687, il s'installa à Bruxelles vers 1720. Marqué par son séjour parisien, il donna des Paysages dans le goût de Dughet et de Francisque Millet (exemples aux musées d'Anvers, de Darmstadt, et à Hambourg, Kunsthalle).

Il fut le maître de Breydel et de ses fils, John Michael (Anvers 1693-Londres 1770) , qui fut un sculpteur et connut la gloire en Angleterre, et Geerard (Anvers 1696-id. 1773) . Maître à Anvers en 1726, ce dernier séjourna à Paris entre 1747 et 1754 ; peintre d'animaux, il se caractérise par une observation minutieuse, mais trop appliquée de la nature : Oiseaux et poissons, Gibier dans un paysage (1751, Louvre), Chasse au loup, Chasse au cerf (musée de Senlis).