En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georg Philipp Rugendas

dit l'Ancien

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur allemand (Augsbourg 1666  – id. 1742).

Il apprit la gravure auprès de son père Nikolaus II, horloger, puis la peinture chez Isaak Fischer l'Ancien. Il est à Rome en 1689 au plus tard, à Vienne en 1690, à Venise en 1692, pour retourner l'année suivante à Rome, où il étudie les œuvres de Cerquozzi et de Tempesta et devient membre de la Schilderbent. De retour à Augsbourg en 1695, il puise dans les spectacles de la guerre de la Succession d'Espagne l'inspiration de ses réalistes scènes de batailles et de camps militaires (les Forgerons ; les Cavaliers et leurs chevaux, Augsbourg, Staatsgalerie), principalement destinées à la décoration de châteaux. Souvent, des motifs évoquant l'Italie (ruines antiques, mulets) ajoutent un élément pittoresque (le Départ du camp, v. 1700, id.). Il devint directeur de l'Académie en 1710. Il grava pour l'atelier de Jeremias Wolf, puis pour celui de ses trois fils (Georg Philipp II, Augsbourg, 1701 – id. 1774 ; Christian, Augsbourg, 1708 – id. 1781 ; et Jeremias Gottlob, Augsbourg, 1710-1772).