En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nicolas Constantinovitch Roerich

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre russe (Saint-Pétersbourg 1874  – Kulu, Pendjab de l'Est, Inde, 1947).

Ce peintre décorateur utilise la palette des fauves pour évoquer l'ancienne Russie. Il fait partie de l'équipe de Diaghilev à ses débuts et fournit de nombreux décors et costumes pour les Ballets russes. Les plus célèbres sont les décors et les costumes des Danses polovtsiennes, tirées du Prince Igor (1909) de Borodine, remarquables par leur orientalisme raffiné, et ceux du Sacre du printemps (1913) de Stravinski. Émigré aux États-Unis, il commença par fonder un musée Roerich à New York, puis dirigea une expédition en Asie centrale (1924), qu'il relate dans Trails to Inmost Asia (1931). Sa production picturale à cette époque est presque entièrement rassemblée au musée Roerich de New York : rochers arides, nuages tourmentés, montagnes abruptes procèdent de la même pensée rude et sévère qui inspira la Mer des Vaniègues (Moscou, Tretiakov Gal.). À partir de 1928, le peintre se consacre à sa tâche de directeur de l'Institut de recherches himalayennes installé au Pendjab. Après sa mort, son fils poursuivit son œuvre en Inde du Nord. Il est représenté au M. N. A. M. de Paris (Paysage du Tibet).