En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexandre Mikhaïlovitch Rodtchenko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, sculpteur, designer et photographe russe (Saint-Pétersbourg 1891  – Moscou 1956).

Il fit ses études à l'Académie de Kazan. Plutôt issu de l'Art nouveau, Rodtchenko parvient à l'Abstraction en 1915. Ses premiers travaux intéressants, influencés par Malévitch et Tatline, datent de 1917. Après avoir exécuté des dessins au compas et à la règle, il peint des tableaux aux formes noires sur fonds noirs qui sont une réponse aux œuvres blanches de Malévitch (Noir sur noir, 1918, Moscou, gal. Tretiakov). Tout en affirmant la " primauté de la ligne " dans des œuvres composées avec des réseaux de droites et de cercles (Construction avec lignes, 1919, Genève, musée d'Art et d'Histoire), il montre d'autre part, à l'exposition 5 x 5 = 25 (Moscou, 1921), un triptyque composé de trois panneaux monochromes : Couleurs pures : rouge, jaune, bleu (1921 Moscou, famille de l'artiste) qui illustre déjà la tendance au " dernier tableau " que l'on rencontre dans son œuvre. Avec Tatline, Popova et Lissitsky, il est alors le principal représentant du Constructivisme. Ses premières sculptures, en 1918, composées de formes géométriques blanches d'inspiration encore suprématiste (Construction spatiale, disparue), aboutissent en 1920-21 aux recherches sur les modules. À l'exposition de l'Obmokhou (Moscou, 1921), il présente des Constructions suspendues (disparues) faites à partir de cercles et de polygones concentriques. Professeur aux Vhutemas, il dirige la classe de traitement du bois et du métal. Il commence en 1921 à s'occuper d'arts appliqués, à réaliser des " produits " qui peuvent être utiles dans la vie courante. Lié avec le théoricien Alexei Gan et le poète Maïakovski, il est alors le chef de file du " Productivisme ", tendance radicale du Constructivisme. Il cesse de peindre pour se consacrer à la photographie, à la typographie, à la réalisation d'affiches, de décors de théâtre, d'illustrations (photomontage de De ceci de Maïakovski, 1923), de prototypes de vêtements même, de mobilier et d'objets utilitaires. Cette activité trouve une illustration exemplaire avec la réalisation du " Club ouvrier ", qu'il aménage à l'exposition des Arts décoratifs, à Paris, en 1925. Une rétrospective de son œuvre a été organisée en 1982-83 en Allemagne (Duisburg, Wilhelm-Lehmbruck Museum et Baden-Baden Kunsthalle). Une exposition " Alexandre Rodtchenko, Varvara Steparova " a été présentée (Vienne, musée des Arts décoratifs) en 1991.