En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Simon Rodrigues

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre portugais .

Peut-être formé en Italie, il a dirigé à Lisbonne un atelier fort achalandé dont les commandes, provenant du centre et du sud du pays, l'occupèrent pendant la plus grande partie de sa carrière. C'est vers 1590 que l'on doit dater le Retable de sainte Hélène de Monte Calvario (Évora) et les principaux panneaux du maître-autel de la cathédrale de Portalegre. Parmi les œuvres de Rodrigues exécutées en collaboration avec Domingos Vieira Serrão, citons le retable de l'abside de l'église do Carmo (Coimbra, v. 1597) ainsi que les retables du maître-autel de S. Cruz de Coimbra (1612, auj. à la sacristie de l'église do Carmo, Coimbra) et de l'abside de la chapelle de l'université de Coimbra (1612-13). Rodrigues est également l'auteur du retable de l'abside de la cathédrale de Leiria (v. 1610). À l'activité de son atelier se rattachent, par affinités stylistiques, de nombreux panneaux dispersés entre les églises de Coimbra, d'Évora, d'Elvas et de Tomar. L'artiste signait en 1620, en collaboration avec Domingos Vieira Serrão, un contrat pour plus de 20 tableaux, destinés au monastère de Santa Cruz de Coimbra, qui n'ont pas été retrouvés. Sa présence est encore signalée à Lisbonne en 1628. Peintre de la Contre-Réforme, en relation avec les Jésuites, Rodrigues utilise des thèmes qui sont ceux des dévotions contemporaines (Enfance et passion du Christ, Scènes de la vie de la Vierge). Son œuvre, de dessin parfois maniériste et de couleurs austères, suit le sillage de Vasari et d'autres maîtres italiens.