En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henryk Rodakowski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre polonais (Lvov 1823  – Cracovie 1894).

Tout en faisant ses études juridiques à Vienne, il étudie la peinture à l'Académie des beaux-arts, chez Danhauser, Amerling et Eybl. Entre 1846 et 1850, il poursuit ses études artistiques à Paris chez Cogniet. De retour en Pologne, il réside à Lvov, Bortniki, Zakopane et Cracovie, avant d'aller achever sa formation en Italie, en France et en Autriche. Auteur de quelques compositions historiques (les Envoyés du pape et de l'empereur suppliant Jean III de délivrer Vienne des Turcs, France, château Montrésor ; une crise décorative, intitulée les Bienfaits de la culture, pour le Parlement de Galicie à Lvov), il est considéré comme l'un des plus éminents portraitistes du xixe s. en Pologne. Citons le portrait du général Dembiński (1852, musée de Cracovie), représentant, dans une ambiance romantique, le vieux guerrier polonais, noble et pensif, et le Portrait de la mère de l'artiste (1853, Łódź, musée Sztuki). La composition harmonieuse, l'élégance et l'attitude, le coloris fin et lumineux caractérisent cette dernière œuvre, dont Delacroix écrivait dans son Journal qu'elle était " un vrai chef-d'œuvre ".