En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dorothea Rockburne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain d'origine canadienne (Verdun, Québec, 1934).

Elle étudia à l'école des Beaux-Arts et au Black Mountain College sous la direction du mathématicien Max Dehn, qui l'influença profondément. Son œuvre, qui semble hésiter entre le dessin et la peinture, fait appel tout à la fois à des concepts mathématiques — notamment la section d'or — et linguistiques pour étudier les relations et les permutations de la forme, de la ligne et de la couleur au sein de contraintes définies par les composants visuels (Parallelogram with two small squares, 1974, Atlanta, High Museum). Son œuvre, strictement géométrique, est planifié en fonction du concept d'élaboration choisi, ce qui permet aux formes — carré, rectangle ou triangle — de se développer elles-mêmes. D'où le titre de la plupart de ses tableaux : Drawing Which Makes Himself. Les couleurs, sourdes et ternes dans les années 60 et 70, éclatantes et acides dans ses dernières œuvres, transforment et enrichissent ses compositions. Son œuvre est bien représenté dans les musées américains ainsi qu'en Allemagne (Aix-la-Chapelle, Ludwig Museum).