En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Manuel Rivera

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Grenade 1927  – Madrid 1995).

Il se forme à l'école des Beaux-Arts de Séville. En 1951, s'installe à Madrid ; deux ans plus tard il se rallie à l'Abstraction et, en 1957, il devient membre du groupe El Paso. En 1956, il commence à utiliser des écrans, puis des grillages métalliques pour accentuer les effets de superposition et de moiré, au détriment de la composition. Ses œuvres acquièrent alors une qualité de transparence mouvante, spatiale et presque aquatique. La lumière, la vibration des formes lumineuses évoquent le cinétisme, bien que l'esthétique de Rivera soit très proche de l'informel. En 1965, l'introduction d'une couleur plus vive donne aux tableaux de l'artiste davantage de luminosité et de lyrisme. Rivera a travaillé en 1967-1968 à des peintures sur papier japon. Les " grilles " qu'il réalise au début des années 70 semblent annoncer un retour à une conception plus libérée. Il participe à des expositions de groupe à Madrid et à Barcelone parmi de nombreux abstraits, ainsi qu'aux Biennales de São Paulo et de Venise. Le M.A.M. de la Ville de Paris lui consacra une rétrospective en 1976. Manuel Rivera est représenté à Londres (Tate Gal.), Cuenca (musée d'Art abstrait espagnol), Madrid (M. E. A. C. et Fondation March), Amsterdam (Stedelijk Museum), La Haye (Gemeentemuseum), Zurich (Kunsthaus), New York (Guggenheim Museum, M. O. M. A.).