En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Agustín Riancho

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Entrambasmesetas, prov. de Santander, 1841  – Ontañeda, id., 1929).

La longue carrière de ce peintre solitaire s'est déroulée presque totalement en marge de la vie artistique espagnole. Issu d'une famille rurale pauvre, il reçut à quatorze ans une bourse de la " Diputación provincial " de Santander. À partir de 1858 il est l'élève du paysagiste hispano-belge Carlos de Haes à l'École des beaux-arts de Madrid. Sur le conseil de son maître, il part en 1862 pour la Belgique, achève sa formation avec le peintre Lamorinière et demeure près de vingt ans à Bruxelles. Rentré en Espagne en 1883, il se retire bientôt dans ses montagnes natales, où il vieillira, solitaire et méconnu jusqu'à ses derniers jours. Il peint alors, selon ses goûts et sa vision propres, des paysages de rochers, de prairies, d'arbres majestueux (l'influence de Rousseau et des peintres de Barbizon reste sensible dans sa peinture), construits par larges masses et dont la facture, presque brutale, paraît plus proche de Vlaminck que de l'Impressionnisme.

Une grande exposition rétrospective à l'Ateneo de Santander en 1922 révéla sa personnalité puissante. C'est au musée (La Cagigona) et à l'Ateneo (Arbres) de Santander qu'on peut voir les ensembles les plus significatifs de l'œuvre de l'artiste.