En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dario de Regoyos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Ribadesella, Asturies, 1857  – Barcelone 1913).

Élève du paysagiste hispano-belge Carlos de Haes à l'Académie San Fernando de Madrid, il voyagea à Paris puis séjourna en Belgique, où il se lia avec le groupe impressionniste de l'Essor. Il devait faire deux tours d'Espagne en compagnie d'artistes belges, d'abord Meunier, en 1882, puis le poète Émile Verhaeren (1899), avec qui il écrivit l'Espagne noire. Sa vie, sans reconnaissance officielle mais avec une participation constante aux expositions nationales, se déroula entre le nord de l'Espagne, Paris, puis Grenade et Barcelone. Avec Zuloaga, mais sur un ton plus intime, il exprime, comme Beruete, la simplicité et la gravité du paysage (le Poulailler, Baie de Saint-Sébastien, Madrid, Casón), notamment dans son affrontement à la révolution industrielle (Vendredi saint en Castille, Bilbao, musée des Beaux-Arts), ou du peuple espagnol (Visite de condoléances). Regoyos compte parmi les initiateurs des techniques impressionnistes et postimpressionnistes en Espagne.