En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dirck de Quade Van Ravesteyn

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais ( ? 1565/1570  – ? apr. 1619).

Issu d'une famille d'artistes de La Haye, Ravesteyn figure dans les registres de la cour de Rodolphe II à Prague dès 1589. En 1594, il accompagne l'empereur à Ratisbonne. Il semble avoir joui d'une renommée et d'une fortune considérables. Il perçoit pour la dernière fois son traitement de peintre à Prague en 1608. Après quoi, il rentre probablement aux pays-Bas et l'on perd sa trace. Son œuvre, redécouvert récemment, est caractéristique de l'érotisme tendu, propre au style maniériste pragois avec une certaine douceur féminine (Allégorie du règne de Rodolphe II, 1603, musée de Prague ; les Trois Grâces, Poltava, Ukraine ; tableaux du même thème à Münster, Westfälisches Landesmuseum, et à Baltimore, Museum of Art). Il est l'auteur de deux tableaux célèbres, représentant le même sujet, des nus presque grandeur nature : la Vénus endormie (Dijon et Vienne, K. M.).