En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karel Purkyně

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre tchèque (Breslau [Wroclaw] 1834  – Prague  1868).

Fils du physiologiste J. E. Purkyně, il fut fortement marqué par l'esprit positif du milieu où il grandit. Après des débuts à Breslau chez le portraitiste J. C. König, il entre à l'Académie de peinture de Prague, dont le maniérisme académique le déçoit. Il entreprend des voyages d'études à Dresde, à Leipzig et à Nuremberg, fait un stage chez Berdellé à Munich. Dès cette époque, ses dons de peintre s'affirment dans le Page (1854, musée de Prague), tableau d'une facture large et sûre, où se retrouve le frais coloris d'un Navrátil, ou bien dans l'Autoportrait ovale (1855, id.), dont le modelé ferme est souligné par la lumière. En 1856, Purkyně se rend à Paris pour y étudier Rembrandt, Rubens, Velázquez et surtout les Vénitiens, mais s'intéresse aussi à Courbet. En 1857, Purkyně rentre à Prague, où il pose, dans ses portraits et ses natures mortes, les bases d'une expression réaliste moderne. Le portrait de Madame Křikavová (1858, id.) et le groupe de la Famille Vorliček (1859, id.) sont les premiers à rompre avec les conventions du " second Rococo " et paraissent très proches du portrait néo-classique français. Le Forgeron J. Jech (1860, id.) accentue la plénitude des formes et des couleurs et la matérialité des choses. Rendre la matière et sa richesse fut l'ambition de Purkyně, dont les qualités se manifestent dans la Nature morte aux oignons et aux perdrix (1861, id.) et dans le Hibou blanc (1862, id.). Après l'intermède romantique du Cortège des personnages de Shakespeare (1864, id.), le peintre revint au portrait : celui qu'il fit de lui-même peu avant sa mort (Autoportrait, 1868, id.) est remarquable par le contraste qui s'établit entre la " belle matière " et l'armature austère de la composition. Esprit clairvoyant et fin critique d'art, Purkyně eut également le mérite de faire sortir de l'oubli Karel Škréta, grande figure du Baroque en Bohême. Tout comme V. Barvitius et S. Pinkas, il se heurta à l'incompréhension de ses contemporains. Son importance ne fut reconnue qu'au début du xxe s.