En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Samuel Prout

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Aquarelliste britannique (Diss, Norfolk, 1783  – Londres 1852).

Il fit son apprentissage avec John Britton ; topographe et professeur estimé, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'art du paysage Rudiments of Landscape in Progressive Studies, 1813. Il contribua aussi aux ouvrages de Britton Beauties of England and Wales et Architectural Antiquities of Great Britain. Il visita l'Europe en 1819 et se fit une réputation par ses aquarelles exécutées en France (l'Église Saint-Vincent à Rouen, Londres, V. A. M. ; le Château de Dieppe, musée de Dieppe), en Belgique (Vue de Gand, British Museum), en Italie (le Colisée, l'Arc de Constantin, le Forum de Nerva, le Grand Canal à Venise, la Ca' d'Oro à Venise, Londres, V. A. M.). Ces vues du continent eurent beaucoup de succès en lithographie (Sketches in France, Switzerland and Italy, publié en 1839). Ses œuvres, vantées par Ruskin, d'une technique plus traditionnelle que celle de contemporains comme Bonington, lui valurent le succès grâce à l'accord entre le détail topographique et un certain exotisme dû au chatoiement de la couleur et au groupement pittoresque des personnages. Prout est représenté à Londres (V. A. M., British Museum, Tate Gal.), à Birmingham (City Museum), à Liverpool (Walker Art Gal.) et au musée de Dieppe.