En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gaetano Previati

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Ferrare 1852  – Lavagna 1920).

Après avoir fréquenté l'École des beaux-arts de Ferrare, il fréquente l'atelier de Cassioli à Florence (1876-77), puis l'Académie de Brera à Milan. En 1879, il gagne le prix Canonica avec les Otages de Crema (Brera ; Crema, Museo Civico). En 1889, Vittore Grubicy l'initie au Divisionnisme, sur lequel il publie différents ouvrages théoriques entre 1905 et 1913 (La Tecnica della pittura, 1905 ; I Principi scientifici del divisionismo, 1906 ; Della Pittura tecnica del arte, 1913). Previati participe à l'exposition de la Rose-Croix à Paris en 1892 et à l'exposition de la Sécession à Berlin en 1902. En 1907, il organise la salle du Rêve à la Biennale de Venise. Ses œuvres sont marquées par une facture inquiète ; sous les couches épaisses de couleur, l'artiste exprime des intentions symboliques, des mutations sentimentales et mystiques : Paolo et Francesca (Bergame, Accad. Carrara), le Roi-Soleil (Bruxelles, M. R. B. A.). La fluidité de ses cadences décoratives, que l'on retrouve dans les premières toiles de Boccioni, le situe dans le cadre de l'Art nouveau : Maternité, 1890 (Novara, Banco Popolare) ; les Funérailles d'une vierge (Rome, G. A. M.), les 14 stations du Chemin de croix (terminé en 1902).