En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Ambrogio de Predis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Milan v. 1455  – ? apr. 1508).

Il débuta probablement comme apprenti de son frère aîné, le miniaturiste Cristoforo, qui devint peut-être un de ses collaborateurs. Un autre de ses frères, Evangelista, mal connu, fut vraisemblablement son collaborateur. Cette formation serait confirmée par les portraits de Ludovico il Moro et de son fils Massimiliano, qu'on lui attribue dans la Grammatica di Elio Donato (Milan, Bibl. Trivulziana). En outre, si l'on excepte sa collaboration (objet de discussions fort complexes, il est possible qu'il ait peint avec son frère Evangelista, l'un des Anges musiciens constituant les volets du retable) avec Léonard pour la seconde version de la Vierge aux rochers (Londres, N. G.), le catalogue très discuté de De Predis ne comprend que des portraits : Maximilien Ier, signé, du K. M. de Vienne (1502), Archinto (1494, Londres, N. G.), Portrait d'un jeune homme (Milan, Brera), Bianca Maria Sforza du Louvre et, à l'Ambrosienne de Milan, l'effigie dite de Béatrice d'Este.