En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Edward John Poynter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Paris 1836  – Londres 1919).

Fils d'un architecte, il se forma en Italie, où il rencontra Leighton (1853), puis à Paris, dans l'atelier de Gleyre (1856-1859). Cette période de sa vie a été immortalisée dans le Trilby de Du Maurier. Il retourna à Londres et s'y fixa en 1860, exposant à la Royal Academy à partir de 1861. Il commença comme illustrateur, mais le succès lui vint de ses grands tableaux historiques : Israel in Egypt, 1867, Londres, Guildhall Art Gal. ; Visite de la reine de Saba au roi Salomon, 1890, Sydney, Art Gal. of New South Wales. Sa carrière officielle fut brillante : A. R. A. en 1869, élu R. A. en 1876, il fut le président de la Royal Academy de 1886 à 1918. Il occupa de grandes chaires d'enseignement artistique de 1871 à 1881 et y développa les principes de l'École des beaux-arts de Paris. Il fut également Director for Art au South Kensington Museum (auj. V. A. M.) et, directeur de la N. G. de 1894 à 1906, il œuvra à ce dernier poste pour favoriser l'ouverture de la Tate Gallery.

Tant par son inspiration que par sa technique, il est inséparable de ses contemporains Leighton et Alma Tadema, avec lesquels il forme le trio le plus représentatif de la grande peinture historique en Grande-Bretagne à la fin du xixe s.