En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Poerson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Metz ou Vic-sur-Seille ? 1609 ?  – Paris 1667).

Fortement marqué par son maître, Vouet (Cincinnatus, 2 tableaux au musée du Mans, attribution vraisemblable), sur le dynamisme duquel renchérit son may de 1642 (Prédication de saint Pierre à Jérusalem, Notre-Dame de Paris), il se montre également sensible à l'art de Bourdon (Empoisonnement de Camme et Sinorix, musée de Metz). Il participa à l'entreprise des cartons des tapisseries de la Vie de la Vierge, auj. à la cathédrale de Strasbourg (Annonciation, musée d'Arras).

Son fils Charles-François (Paris 1653-Rome 1725) fut son élève et surtout celui de Noël Coypel. Il a dirigé l'Académie de France à Rome de 1704 à 1725. Son œuvre, qui semble avoir été de qualité modeste, a presque entièrement disparu (Jonction des Académies de Paris et de Rome, 1681-82, Versailles ; Jésus-Christ guérissant les malades, may de 1688, église Saint-Symphorien-de-Lay, Loire).