En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonio Sminck Pitloo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais actif en Italie (Arnhem 1790  – Naples 1837).

Il tint une place de premier plan parmi les peintres de paysage de l'école napolitaine du Pausilippe. Après avoir étudié à Paris de 1812 à 1816, près de J. V. Bertin, il travaille à Rome avec le paysagiste néerlandais Teerlink, qui l'incite au dépassement de la représentation néo-classique par un " rendu " naturaliste du paysage, encore interprété cependant dans un esprit analytique. Il se fixe à Naples en 1815 ou en 1816 et entre dès lors en contact avec quelques paysagistes étrangers — comme Dahl et Corot, qui séjournent dans cette ville — et napolitains. La connaissance des œuvres de ces artistes ainsi que de celles de Turner lui permet de réaliser une peinture de paysage moderne qui le situe à un niveau européen. Le langage vibrant de Pitloo, exprimant la nature sans contrainte, est à l'origine de la formation de Giacinto Gigante et de nombreux autres peintres paysagistes locaux. Pitloo meurt à Naples du choléra.

La plus grande partie de ses œuvres sont conservées au musée Correale de Sorrente ; le musée de Capodimonte (Naples) et plusieurs coll. part. napolitaines se partagent les autres peintures notables de l'artiste.