En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Piot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1869  – id. 1934).

Bien que l'un des premiers (1891) et fidèles élèves de l'atelier Gustave Moreau à l'École des beaux-arts de Paris, qui fut la pépinière du Fauvisme, Piot se rattache davantage au groupe des Nabis. Il subit en effet l'influence de Maurice Denis, dont l'esprit spéculatif et religieux était proche du sien. Il assura en 1893 la première publication du Journal de Delacroix, livre clé pour tous les peintres que préoccupaient les problèmes de la couleur à la fin du siècle. Son triptyque du Martyre de saint Sébastien (Orsay) témoigne d'un effort pour renouveler l'art sacré et ses décors muraux, peints à fresque pour Gide (le Parfum des nymphes, 1908, Paris, Montmorency) et pour B. Berenson (1910, décor de la bibliothèque des Tatti, Settignano), de ses ambitions monumentales.